Sauzeau Automobiles, pièces détachées pour Rolls-Royce et Bentley

Avertissement important de sécurité

Renseignements donnés à titre gracieux et indicatif sans aucun engagement de notre part. Ces interventions ne doivent être réalisées que par un intervenant qualifié et expérimenté.
Nous déclinons toute responsabilité sur les conséquences directes ou indirectes de l'utilisation de cette notice. Toutes les mesures de sécurité et de protection de l'environnement doivent être prises.
En cas d'intervention sur la climatisation, veuillez consulter la législation en vigueur dans votre pays concernant l'usage et le recyclage des gaz frigorigènes avant de commencer le travail.

Notice réf. 161 : quelques notes en vue d'optimiser le freinage en manœuvres

 

Concerne : Silver Cloud, Type S et dérivés 1955 -> 1965 environ

Les Silver Cloud et Type S ont un système de freinage très performant pour l'époque et pour leur poids, mais qui demande du soin et des réglages précis pour donner le maximum de ses capacités. Très différent des systèmes utilisés sur les automobiles courantes, et placé sous la voiture pour l'essentiel, il a malheureusement été souvent négligé. Il est complexe, sa remise en état ou son réglage ne peuvent être faits sans l'avoir étudié dans le détail et sans y consacrer pas mal de temps. Voici quelques notes pouvant guider un opérateur, déjà expérimenté, afin d'optimiser le fonctionnement en manœuvres, qui est souvent un point critique.

Il faut d'une part que le système de freinage assisté par le servofrein fonctionne au plus vite et bien. Cela veut dire que le servofrein doit être en parfait état (garniture sans aucune trace d'huile et récente, car au bout de quatre ou cinq ans les garnitures de servofreins, qui ne s'usent presque pas, se glacent en surface, perdant ainsi de l'efficacité). Il faut aussi que le servofrein soit parfaitement réglé (réglage de l'écrou et du contre-écrou au niveau de leur arbre). Le système hydraulique doit être aussi en bon état, pour que les maîtres-cylindres agissent avec un minimum de course. De cette façon on obtiendra une entrée en fonction du freinage hydraulique avec assistance au bout de quelques mètres après un appui sur la pédale de freins. Avant l'obtention du freinage hydraulique, c'est le système mécanique agissant sur les seuls freins arrière qui intervient. Son état doit donc être encore plus irréprochable, puisqu'il est purement mécanique, sans assistance. Il doit aussi être régulièrement réglé, tous les 5000 km au maximum, pour fonctionner de façon optimale. Voici un certain nombre de points à vérifier :

  • L'épaisseur des garnitures doit être contrôlée. L'épaisseur d'origine est d'un peu plus de 8 millimètres. On voit parfois des garnitures d'une épaisseur de 5 ou 6 millimètres, qui ne peuvent en aucun cas donner satisfaction. D'une part elle ne vont pas porter sur une grande surface avant un rodage extrêmement long, mais surtout elle vont faire fonctionner les tringleries dans une position angulaire très défavorable.
  • Les cylindres de roues arrière doivent être correctement fixés sur les flasques. Parfois les petites entretoises prévues pour compenser l'épaisseur des joints en caoutchouc mousse ont disparu.
  • Les systèmes d'expansion mécanique à pan incliné, galets et coins, fixés sur les cylindres de roues, doivent être en parfait état. Le carter extérieur de guidage doit bien flotter sur ses entretoises, et les pièces en mouvement doivent être lubrifiées avec un soupçon d'une graisse pour haute température (au cuivre par exemple).
  • Les extrémités des mâchoires de freins, là où elles sont écartées par les expandeurs décrits ci-dessus ne doivent pas présenter de traces d'usure. Les mâchoires de freins arrière doivent être bien centrées grâce au boulon excentrique prévu pour cela à l'arrière des flasques, agissant comme point fixe de la tringlerie centrale.
  • Les tambours doivent être en bon état. Le diamètre nominal est de 11.250" avec une limite de rectification de .050").
  • La pédale de freins doit être parfaitement libre sur son tourillon, son feutre de plancher être bien centré, et elle ne doit pas toucher au plancher.
  • Toutes les chapes d'articulation, depuis la pédale jusqu'aux tringles arrière, doivent être parfaitement graissées après avoir été démontées pour être nettoyées. Tous les réglages de chapes doivent être optimisés, de telle façon que les angles formés par les articulation soient le plus proches possibles de 90° à la position du freinage, une fois les jeux fonctionnels rattrapés. On aura ainsi une transmission optimale de l'effort du pied sur la pédale.
  • Le réglage final, qui est aussi le seul à effectuer lors des entretiens courants, est celui des carrés de réglage en avant des flasques de freins arrière, et celui de la chape placée à l'extrémité arrière de la longue tringle parallèle à l'arbre de transmission. Ces réglages doivent être effectués roues arrière en l'air, afin de vérifier de façon classique que les garnitures soient en léger léchage sur les tambours. Toujours vérifier qu'une roue ne soit pas plus serrée que l'autre après que l'on ait tiré la tringle par appui sur la pédale ou action sur le frein de parking. Si les ressorts de rappel des freins arrière sont en bon état, et que les expandeurs mécaniques placés sur les cylindres de roues arrière ont été vérifiés, cela ne devrait pas être le cas.

aller au sommaire des notices

Informations générales | Plan du Site | Mises à jour | Informations légales | ©1980-2018 Sauzeau Automobiles