Sauzeau Automobiles, pièces détachées pour Rolls-Royce et Bentley

Avertissement important de sécurité

Renseignements donnés à titre gracieux et indicatif sans aucun engagement de notre part. Ces interventions ne doivent être réalisées que par un intervenant qualifié et expérimenté.
Nous déclinons toute responsabilité sur les conséquences directes ou indirectes de l'utilisation de cette notice. Toutes les mesures de sécurité et de protection de l'environnement doivent être prises.
En cas d'intervention sur la climatisation, veuillez consulter la législation en vigueur dans votre pays concernant l'usage et le recyclage des gaz frigorigènes avant de commencer le travail.

Notice réf. 148 : Le fonctionnement du starter automatique

 

Concerne : Silver Shadow, Type T, Silver Spirit, Silver Spur, Mulsanne, Corniche, Camargue, 1965 à 1987 environ

Cette notice concerne les voitures équipées de deux carburateurs SU.

1) Quelques notions

  • Le système de départ à froid des voitures en question est assuré par un volet obturant plus ou moins l'orifice d'admission d'air placé à l'entrée des carburateurs. Le positionnement en rotation de l'axe du volet est régi par un ressort thermostatique, familièrement appelé le "bilame". Le réglage d'usine est tel que lorsque le bilame est froid le volet est complètement fermé. Le bilame est placé dans une chambre dans laquelle passe de l'air qui a été réchauffé par un passage dans l'un des collecteurs d'échappement. Il va donc s'échauffer progressivement, provoquant la rotation de l'axe du volet de départ à froid, et par là même l'ouverture du volet, qui sera théoriquement complète lorsque le moteur aura atteint une température suffisante pour ne plus nécessiter d'enrichissement du mélange carburé.
  • Un électro-aimant, appelé couramment le solénoïde, est installé sur le dessus des carburateurs. Il est destiné à verrouiller le volet de départ à froid durant les premières secondes de la mise en route.
  • Ce solénoïde est alimenté au travers d'un thermo-temporisateur, de forme ronde et en bakélite de couleur marron, de marque Scintilla. Il est placé dans le boîtier en tôle des relais à l'arrière droit du compartiment moteur, sous le régulateur de charge de la dynamo ou de l'alternateur sur les voitures d'avant 1976 environ, puis est simplement vissé sur un passage de roue sur les modèles suivants. Le thermo-temporisateur est activé par le débit du circuit de charge. Il comporte une vis de réglage, plombée par de la peinture, permettant de régler le temps d'alimentation du solénoïde. Ce solénoïde vient augmenter l'effet du ressort à bilame et évite ainsi au volet de battre au fil des aspirations du moteur lorsque le démarreur est actionné. Il n'a plus de raison d'être dès que le moteur est tiède, ni même par temps chaud.
  • Lorsque le volet est en position fermée, une biellette actionne une butée de ralenti accéléré à plusieurs niveaux, appelée familièrement la "crête de coq". Une vis de réglage permet de modifier le ralenti accéléré. Moteur chaud, lorsque le volet de starter est entièrement ouvert, la vis de réglage ne doit plus entrer en contact avec la crête de coq, le régime de ralenti doit alors être assuré par la vis de réglage principale placée sur les biellettes de commande des carburateurs.
  • Dès que le moteur démarre, la forte dépression dans les carburateurs est utilisée pour actionner une petite membrane placée sous la partie centrale des carburateurs, qui par l'intermédiaire d'une petite biellette tire légèrement un levier relié à l'axe du volet de départ à froid. Le volet s’entrebâille alors de deux ou trois millimètres, ce qui évite au moteur de s'engorger en lui apportant de l'air.

2) L'entretien nécessaire

  • Toutes les parties visibles de l'axe du volet de départ à froid et la crête de coq doivent être nettoyés au dégrippant à chaque révision afin de diminuer les frottements, de retirer le cambouis et de limiter le grippage.
  • La membrane d'entrebâillement doit être remplacée lors de la grosse révision des carburateurs.

3) Les pannes les plus fréquentes

  • Le grippage de l'axe du volet. S'il ne provient que de ses bagues, l'usage de dégrippant et quelques mouvements peut suffire, si l'on n'est pas dans le cas suivant.
  • La détérioration du bilame. Elle ne se produit en pratique que lorsque des gaz d'échappement, trop chauds et très corrosifs, viennent à rentrer dans la chambre du bilame. L'entrée des gaz a pour origine la perforation par oxydation du tube en acier en forme d'épingle qui passe dans l'un des collecteurs d'échappement. Dans ce cas, le tube en épingle, le bilame, et peut-être d'autres pièces si elles ont longtemps été soumises aux gaz d'échappement, devront être remplacées.
  • Le solénoïde peut ne plus avoir de force s'il a chauffé ou si son isolation s'est détériorée, produisant un court-circuit interne réduisant son nombre de spires actives. Le thermo-temporisateur peut aussi s'être détérioré, le plus souvent par oxydation de ses fils chauffants. Ces deux pièces coûteuses mais aussi devenues indisponibles pour la plupart des modèles, sont maintenant fournies en échange-standard, ne les détruisez pas par simple curiosité...
  • Le dérèglement complet du dispositif par un précédent intervenant très inexpérimenté mais possédant suffisamment d'outils pour avoir réussi à tout démonter : nous vous souhaitons alors beaucoup de patience et de courage, et vous conseillons de marcher à pieds en attendant des jours meilleurs...

aller au sommaire des notices

Informations générales | Plan du Site | Mises à jour | Informations légales | ©1980-2018 Sauzeau Automobiles