Sauzeau Automobiles, pièces détachées pour Rolls-Royce et Bentley

Avertissement important de sécurité

Renseignements donnés à titre gracieux et indicatif sans aucun engagement de notre part. Ces interventions ne doivent être réalisées que par un intervenant qualifié et expérimenté.
Nous déclinons toute responsabilité sur les conséquences directes ou indirectes de l'utilisation de cette notice. Toutes les mesures de sécurité et de protection de l'environnement doivent être prises.
En cas d'intervention sur la climatisation, veuillez consulter la législation en vigueur dans votre pays concernant l'usage et le recyclage des gaz frigorigènes avant de commencer le travail.

Notice réf. 134 : la dépose d'un calorstat grippé

 

Concerne : Silver Wraith, Silver Dawn, Silver Cloud, Phantom V, MKVI, Type R, Type S de 1947 à 1965

  • Le calorstat de ces modèles est parfois dur à déloger s'il n'a pas été bougé depuis longtemps ou si la qualité du liquide de refroidissement a laissé se développer la corrosion. En effet, il est long et très ajusté dans son logement.
  • Commencer par faire pénétrer du dégrippant entre le calorstat en bronze et son carter en fonte ou en aluminium. Du vinaigre donne aussi parfois de bons résultats pour dissoudre le calcaire. On devra toutefois prendre soin de bien rincer ensuite avec de l'eau claire.
  • Il a existé de nombreux modèles de calorstats, mais ils sont munis dans la plupart des cas de deux trous taraudés destinés à leur extraction, en général au pas de 3BA, parfois de 2BA. Ces trous sont placés à la partie supérieure, de chaque côté du disque d'obturation. Insérer deux tiges filetées ou deux vis assez longues dans ces trous après les avoir nettoyés, afin que les vis puissent être serrées au plus profond afin d'assurer un maximum de résistance. Le succès de l'opération est conditionné par la résistance de cet assemblage.
  • Plusieurs solution sont possibles pour soulever le calorstat à partir de ces deux vis, mais l'une des plus simple et la seule qui ne risque pas d'endommager les pièces proches consiste à utiliser un extracteur à inertie. Voir le dessin ci-après pour en comprendre la réalisation et l'usage.
  • Comme dit le proverbe, "patience et longueur de temps font mieux que force et que rage". Si le calorstat ne s'extrait pas avec une effort modéré, il vaut mieux continuer à faire pénétrer du dégrippant, et à tapoter légèrement sur le pourtour de l'assemblage avec une massette en plastique plutôt que de risquer d'arracher les filetages ! L'usage de la chaleur, au moyen d'un décapeur thermique par exemple, est à utiliser avec circonspection, car le calorstat contient des produits destinés à son fonctionnement qui pourraient s'en trouver détériorés et qui présentent aussi un danger d'inflammation.
  • Lorsque le calorstat commencera à sortir après vos efforts, il vaudra mieux procéder par petites étapes, et même le faire rentrer de nouveau un petit peu pour laisser mieux agir le dégrippant et "nettoyer" l'oxydation au passage. Si l'on venait à arracher les filetages, la seule solution restante serait alors d'usiner le calorstat bloqué.
  • Prêter attention lors de sa remise en place à la présence de la vis d'arrêt destinée à positionner en rotation le calorstat. Le calorstat doit en effet être correctement orienté du fait de la présence d'un passage de by-pass à sa partie inférieure.

extracteur de calorstat

conception et dessin © Sauzeau Automobiles

aller au sommaire des notices

Informations générales | Plan du Site | Mises à jour | Informations légales | ©1980-2018 Sauzeau Automobiles