Sauzeau Automobiles, pièces détachées pour Rolls-Royce et Bentley

Avertissement important de sécurité

Renseignements donnés à titre gracieux et indicatif sans aucun engagement de notre part. Ces interventions ne doivent être réalisées que par un intervenant qualifié et expérimenté.
Nous déclinons toute responsabilité sur les conséquences directes ou indirectes de l'utilisation de cette notice. Toutes les mesures de sécurité et de protection de l'environnement doivent être prises.
En cas d'intervention sur la climatisation, veuillez consulter la législation en vigueur dans votre pays concernant l'usage et le recyclage des gaz frigorigènes avant de commencer le travail.

Notice réf. 075 : purge des freins

 

Concerne  : Silver Shadow I, Type T et dérivés 1965->1976 avec maître-cylindre basse-pression

Attention : l'usage du liquide hydraulique synthétique RR363 est impératif dans ces voitures. Ce liquide est corrosif pour la peinture, et ne doit pas être laissé en contact avec l'air car il est hygroscopique (il se charge d'humidité).

À titre préliminaire il convient de bien comprendre que les voitures mentionnées plus haut sont équipées d'un triple circuit de freinage. Deux circuits sont à haute-pression, et comportent chacun une pompe entraînée par le moteur, un conjoncteur-disjoncteur, un accumulateur hydraulique (sphère), et un distributeur de freinage commandée par la pédale de freins. Le troisième circuit est à basse-pression et se présente de façon classique, avec un maître-cylindre ordinaire placé dans la partie arrière du dispositif de commande des freins sous la voiture au niveau de la pédale de freins. Un limiteur de pression pour l'un des circuits arrière complète le système ; il est appelé "valve G" car basé sur l'obturation progressive du passage de liquide par une bille gravissant un pan incliné et soumise à une inertie proportionnelle à la vitesse de la voiture au moment du freinage.

Les trois dispositifs sont alimentés par le double réservoir placé à l'arrière gauche du compartiment moteur. Le réservoir est séparé en deux par une cloison, mais une communication subsiste dans sa partie haute. Il convient aussi de bien comprendre que le freinage ne sera efficace que si les pompes sont bien alimentées par le bocal, fonctionnent bien, que la pression est correctement distribuée par les conjoncteurs-disjoncteurs, accumulée par des sphères correctement chargées, et si le dispositif de freinage à proprement parler est en bon état. Pour information, la pompe hydraulique arrière est aussi utilisée pour le système de correction de hauteur de la voiture.

Les organes reliés par des biellettes aux bras de suspension arrière sont les correcteurs qui commandent ce dispositif. Certaines voitures des premières séries étaient aussi pourvues d'un correcteur avant, mais il a rapidement été supprimé. Toute fuite ou panne du système de correction de hauteur entraînera le dysfonctionnement du système de freinage.

Il faut aussi comprendre que la fonction principale du système basse-pression est d'assurer la sensitivité du freinage. Autrement dit, il sert à offrir une sensation de dureté à la pédale, un simple effleurement des distributeurs haute-pression suffirait sinon à envoyer toute la pression disponible aux étriers de freins, le conducteur ne pouvant pas alors doser son freinage. Ce dispositif basse-pression n'intervient que très peu dans l'efficacité du freinage, mais s'il est mal purgé la pédale de freins sera très mole et le freinage ne sera obtenu qu'au plancher, le constructeur ayant heureusement prévu une butée de sécurité venant palier à la l'éventuelle déficience du système basse pression.

Voici, pour l'essentiel, la marche à suivre :

  • Commencer par débloquer les huit purgeurs : un par étrier avant, deux par étrier arrière. Attention, les purgeurs arrière ont tendance à se casser.
  • Mettre le moteur en route, levier de vitesses en position parking, freins de stationnement actionnés, roues calées.
  • Vérifier les niveaux du liquide, et faire l'appoint si nécessaire. Il conviendra de vérifier que ces niveaux restent corrects tout au long de la procédure de purge.
  • Commencer par purger la haute-pression. Relier alternativement les purgeurs à une bouteille par l'intermédiaire d'un tuyau transparent. Appuyer sur la pédale, puis ouvrir le purgeur. On doit récupérer à chaque opération au moins 25 cl de liquide sous forte pression. Dans le cas contraire, le circuit amont est à vérifier. À l'arrière, seul un purgeur par étrier correspond à la haute-pression. Selon les modèles, c'est celui du haut ou du bas, nous ne pouvons malheureusement pas le préciser ici. Il est possible que l'on ait un peu de mal à purger les étriers arrière, et qu'au moment de l'effort sur la pédale un petit bruit sec soit entendu au niveau de la valve du limiteur de freins arrière. Dans ce cas, relâcher l'effort sur la pédale, puis le reprendre tout doucement afin de débloquer la valve. Ce phénomène se produit le plus souvent au début de la purge, lorsque le circuit est encore vide.
  • Ne recycler le liquide dans le bocal que s'il est parfaitement propre et sans émulsion.
  • Une fois que les six purgeurs de la haute-pression ne laissent plus échapper que du liquide exempt de bulles, passer à la purge de la basse-pression. Arrêter le moteur, et ne se concentrer que sur les deux purgeurs arrière restant. Au lieu de simplement ouvrir le purgeur comme précédemment, il conviendra de pomper doucement et régulièrement sur la pédale auparavant. La purge de la basse-pression peut être très longue et délicate. Ne pas hésiter à laisser reposer la voiture si le liquide récupéré comporte la moindre émulsion. Attention, nous préconisons l'échange systématique du maître-cylindre, et l'échange des joints du limiteur à chaque opération de purge. En effet, très nombreux ont été les cas de "foirage" du maître-cylindre en cours ou après une purge. De la même façon, si la voiture a connu le moindre enfoncement anormal de la pédale auparavant, remplacer le maître-cylindre.
  • Parfois, malgré de nombreux efforts, la pédale reste désespérément molle, l'air refusant de quitter complètement le circuit. Nous conseillons alors la procédure suivante : retirer les roues arrière et placer la voiture sur des chandelles convenables. Retirer les plaquettes de freins principales, et les remplacer par des plaquettes totalement usées, ou par des morceaux de tôle d'environ 5 mm d'épaisseur. Pomper alors doucement sur la pédale pour amener les pistons en contact avec ces plaquettes. Repousser ensuite les pistons à fond, en remettant des plaquettes neuves ou des cales provisoires pendant que l'on passe aux pistons suivants, afin que finalement tous les pistons soient rentrés à fond. Retirer, les cales ou les plaquettes neuves, remettre les plaquettes usées ou les tôles, et répéter l'opération autant de fois que nécessaire pour obtenir une pédale bien dure. La fonction de cette opération est de faire circuler le maximum de liquide possible entre les étriers et le bocal, afin de supprimer du même coup les poches d'air préjudiciables à la bonne dureté et efficacité de la pédale. Cette méthode peut sembler fastidieuse, mais il faut toutefois savoir qu'elle a soulagé considérablement beaucoup de techniciens pourtant spécialisés dans ce modèle, qui n'avaient auparavant trouvé aucune méthode offrant d'aussi bons résultats.
  • Une fois la purge terminée, vérifier tous les serrages, rechercher les fuites éventuelles, et poser des bouchons sur les purgeurs. Vérifier et essayer précautionneusement le véhicule.

Rappels

  • Le maître-cylindre basse-pression doit être très récent avant d'envisager la purge. Sinon, il risque fortement de "foirer" peu après le freinage.
  • La valve G (le limiteur de freins) doit aussi être en parfait état.
  • Les flexibles de freins doivent être remplacés régulièrement, surtout si la voiture a fonctionné avec des liquide hydrauliques d'origines diverses. Ils finissent sinon par se boucher par gonflement du caoutchouc qui les compose.

aller au sommaire des notices

Informations générales | Plan du Site | Mises à jour | Informations légales | ©1980-2018 Sauzeau Automobiles