Sauzeau Automobiles, pièces détachées pour Rolls-Royce et Bentley

"Le Bulletin"

  • Les pages ci-après sont extraites de Bulletins de la Section Française du Rolls-Royce Enthusiast's Club
  • Textes et photographies sont là pour votre plaisir, et restent la propriété de leurs auteurs. Ils ne reflètent que leurs avis
  • On comprendra facilement que seuls quelques articles susceptibles d'intéresser le plus grand nombre, et ne portant pas atteinte à "l'intimité" du Club sont reproduits ici. Sauf signature ou avis contraire, ils émanent du "quartier général" de Sauzeau Automobiles
  • Pour en savoir plus, et connaître ainsi la couleur des chapeaux portés par ces dames lors des réunions du Club, inscrivez-vous !

 

mai 2001

R-R et muguet

sommaire

Les chiens fous, les Anglais et les automobilistes (suite)

Traduction d'une compilation de R. Pierce Reid, R-R.O.C. Publié par Rolls dans "Motors" et "Motor-Driving" in 1902

Observations sur l'essence éventée, suite Peut-être n'y a-t-il rien d'anormal après tout, sauf que vous ne tournez pas la manivelle suffisamment vite pour provoquer une vaporisation. Souvenez-vous que quelques tours avec toute votre énergie sont préférables à de longs "moulinages" pour démarrer un moteur.

Très intéressant aussi est cet article signé Rolls, lui aussi publié originalement dans "Motors" et "Motor-Driving". Il décrit la cacophonie des premiers moteurs, et nous fait comprendre la terreur des premiers automobilistes de savoir leurs coûteux véhicules si prompts à détoner à chaque tour. Lorsqu'il l'écrit en 1902, Rolls avait déjà plus de sept années d'expérience en temps que pionnier de l'automobile sur les routes d'Angleterre et du Continent.Les bruits inhabituels

Réguliers

Si un bruit de détonation externe inhabituel mais régulier, rythmé sur le régime moteur et n'affectant apparemment pas son fonctionnement, il est clair qu'un joint d'échappement a lâché quelque part entre la soupape d'échappement et le silencieux. Si la rupture est proche du moteur, les gaz d'échappement peuvent légèrement interférer avec les brûleurs ou le mélange, mais autrement aucune répercussion ne sera ressentie par le moteur ; cependant, le bruit peut considérablement effrayer les chevaux de passage. Un bruit régulier inhabituel de martèlement venant du moteur indique 

  1. Quelque chose de desserré ou de cassé
  2. Trop d'avance à l'allumage, ou :
  3. Un moteur prêt à serrer par surchauffe

Si un grincement est entendu quelque part, il est nécessaire d'y prêter une attention immédiate, faute de quoi beaucoup de dégâts peuvent arriver. Un léger grincement est souvent difficile à localiser, et peut s'avérer parfois parfaitement inoffensif. Il se révèle parfois être dû au frottement du capot contre un élément se trouvant à l'intérieur, à la vibration du radiateur ou à la vibration d'un phare, et de telles causes, pour aussi triviales qu'elles puissent être, n'en demeurent pas moins des sources d'anxiété pour un automobiliste précautionneux. J'ai eu un son de couinement très distinct qui était produit par la succion rapide de l'air au travers d'un robinet en bronze à chaque tour du moteur. Cela me prit très longtemps pour découvrir son origine. Une légère fuite de compression produira aussi parfois un sifflement à chaque explosion.

Irréguliers

Des détonations dans le carburateur ou le collecteur d'admission. Ce sont de petites explosions sans danger produites par :

  1. Des soupapes d'admission trop ouvertes, ou :
  2. Des soupapes gommées, ou :
  3. Leurs ressorts affaiblis
  4. Des tubes incandescents froids
  5. Trop de retard à l'allumage, ou :
  6. Une mauvaise carburation

Des bruits de tonnerre irréguliers provenant du moteur. Il révèlent

  1. Un joint brûlé à un bouchon de soupape, une bougie, ou un tube d'allumage. De tels joints doivent être emportés pour palier à de tels problèmes.
  2. Un tube de platine peut avoir brûlé. Des tubes de rechange doivent être emportés. Que faire si un tube d'allumage est détérioré et que vous n'en avez pas de rechange ? Si vous n'avez pas de tube de rechange, le trou dans le tube doit être obturé autant que possible avec un petit marteau, puis remonté sur le moteur de telle façon que la partie endommagée ne soit pas en contact avec le souffle du brûleur. Si vous pouvez conserver ce dernier allumé, vous pouvez alors repartir. Si ce n'est pas possible, le tube fautif ou son logement doivent être bouchés, et la voiture doit alors être rapatriée sur les cylindres restants.
  3. Des bruits à l'échappement. Il sont dus à des gaz imbrûlés collectés dans le silencieux, enflammés par des débris incandescents lors d'un cycle moteur ultérieur. La fermeture du circuit d'allumage électrique produira souvent cela, de même qu'un retard à l'allumage brusque, ou un tube de platine à moitié froid.

Hormis le risque de fendre un silencieux ou un tube d'échappement, ces explosions sont sans danger, aussi impressionnantes qu'elles puissent être.

C.S. Rolls

(à suivre)

retour en haut de la page

aller au sommaire des bulletins du R-R.E.C.

Informations générales | Plan du Site | Mises à jour | Informations légales | ©1980-2018 Sauzeau Automobiles